Quoi de neuf?

Que nous apprennent les fossiles à propos de l'évolution?

See this page in: English

Que nous apprennent vraiment les fossiles à propos de la théorie de l'évolution? Font-ils la démonstration d'une progression allant de structures simples à des organismes complexes? Les faits suivants méritent d'être considérés :

  • Apparition soudaine des animaux. Dans les strates géologiques, toutes les différentes espèces animales, les espèces originelles, apparaissent abruptement et complètement fonctionnelles - sans aucune trace d'ancêtres. "L'évolution nécessite des formes intermédiaires entre les espèces et la paléontologie ne les fournit pas." (David Kitts, paléontologue évolutionniste). Darwin était embarrassé par les archives fossiles : elles ne contiennent aucune preuve d'une macroévolution dans le règne animal.

  • Apparition soudaine aussi des plantes. Voici ce que déclare l'évolutionniste Edred J. H. Corner : "Je continue de penser que pour celui qui est sans préjugé, les fossiles végétaux appuient l'hypothèse d'une création surnaturelle." (Evolution in Contemporary Thought, 1961, p. 97). Les scientifiques n'ont pas réussi à trouver le “parcours évolutionniste” (du début à la fin) d'un seul groupe végétal de notre époque.

  • Invariabilité des animaux. Contrairement à la croyance populaire, la plupart des fossiles ne sont pas des traces d'animaux éteints. La majorité des spécimens fossilisés sont très semblables (et souvent totalement identiques) aux créatures vivant aujourd'hui. On dit qu'il y a bien plus d'espèces animales vivantes qu'il y en a de connues uniquement à l'état fossile. Si l'évolution est vraie, on peut se demander pourquoi ce n'est pas exactement l'inverse! L'histoire évolutionniste est supposée être remplie des stades transitoires de l'amibe à l'homme.

  • Abondance des fossiles. Les évidences appuyant l'évolution sont toujours manquantes en dépit de l'énorme quantité de fossiles. Bien que les scientifiques découvriront encore de nouvelles variétés d'animaux et de plantes fossiles, on reconnaît généralement que les millions de fossiles déjà découverts (et les dépôts sédimentaires déjà explorés) fournissent une indication fiable sur la nature des indices fossiles : c'est qu'ils n'appuieront pas davantage dans le futur que maintenant la théorie de l'évolution.

  • Formation rapide des strates géologiques. Il y a de plus en plus de preuves à l'effet que plusieurs roches sédimentaires, accumulées supposément sur des milliers et des millions d'années, se seraient très probablement déposées en l'espace de mois, de jours, d'heures ou de minutes.

  • Formation rapide du charbon. La vieille théorie de l'évolution prônant la formation du charbon dans les marais est inexacte. On a de plus en plus d'indices montrant que les dépôts massifs de charbon ont été formés en eau profonde. Plusieurs dépôts de charbon aux Etats-Unis consistent principalement en couches d'écorces arrachées à d'énormes quantités d'arbres déracinés. Les couches d'écorces ont été ensevelies dans la boue et carbonisées. La formation de charbon est relativement rapide sous l'effet de la chaleur.

  • Conditions très spéciales requises pour la fossilisation. Les traces de dinosaures et les autres fossiles n'auraient pu se former de la manière dont le suggèrent la plupart des livres évolutionnistes. Les animaux ne se fossilisent pratiquement jamais à moins d'être enterrés rapidement et profondément - avant que des nécrophages, des bactéries ou l'érosion ne les réduisent en poussière. De telles conditions sont tout à fait exceptionnelles. Dans presque tous les cas, l'existence même des fossiles, tant dans les variétés que dans les quantités découvertes, indique fortement que des conditions catastrophiques ont joué dans leur enfouissement et leur préservation. Sans ces conditions, il ne semble y avoir aucune explication plausible à leur existence. Des dinosaures géants, des bancs de poissons immenses et une grande variété d'animaux ont été ensevelis sous d'énormes sédiments boueux, qui en durcissant, se sont transformés en roche. Presque tous les fossiles sont trouvés dans des dépôts sédimentaires marins.

  • Mauvais ordre chronologique pour l'évolution. On rapporte que "pour 80 à 85% de la surface de la terre ferme, on n'observe pas même trois périodes géologiques disposées dans dans le 'bon' ordre chronologique" pour l'évolution.

Les archives fossiles ne fournissent pas de preuve en faveur de l'évolution. "Les fossiles sont un grand embarras pour la théorie de l'évolution et appuient fortement le concept de la création." (Gary Parker, Ph.D., biologiste/paléontologiste et ancien évolutionniste).

Traduction: Lyse Mongeau

Auteurs: Mark Van Bebber et Paul S. Taylor d'Films for Christ

Copyright © 1995, Films for Christ, Tous droits réservés - à l'exception de l'usage spécifié dans la note “Usage and Copyright” permettant à tous les usagers du site ChristianAnswers.Net d'utiliser cette page sur leurs lieux de travail, dans leurs foyers, dans leurs témoignages personnels, dans les églises et les écoles.

Go to Films for Christ

ChristianAnswers.Net/francais
Christian Answers Network
PO Box 1167
Marysville WA 98270-1167        

Go to index page ChristianAnswers.Net
CAN Home
Shortcuts
Christian Answers Network HOMEPAGE and DIRECTORY