Navigation bar
Quoi de neuf?

Qu'est-ce que le "péché impardonnable?"
Comment le péché devient-il "impardonnable?"




Voir cette page en: Anglais (English), Hollandais (Nederlands)

"J'aimerais juste savoir si ce qui est écrit dans Matthieu est vrai. Il affirme que tout péché peut être pardonné, sauf si quelqu'un parle mal du Saint Esprit. J'ai fréquenté une école privée chrétienne et un jour mon professeur de la Bible disait qu'une personne n'est pas pardonnée s'il/elle parle contre le Saint Esprit. Au moment où il parlait… J'ai pensé quelque chose contre le Saint Esprit. Je n'ai pas fait exprès… ça c'est passé comme ça. J'ai prié et demandé pardon, mais est-ce que cela veut dire que je ne sois pas pardonné ou que je sois éternellement condamné? SINCEREMENT TRACASSE "

Il est évident que cet étudiant comprend mal le vrai sens de ce passage biblique. Une fois bien compris, cette jeune personne peut être rassurée qu'elle n'a certainement pas commis le péché impardonnable dans cette situation. En réalité, un vrai chrétien ne peut pas commentre ce péché.

Jesus.
Le péché impardonnable est décrit dans Marc 3 et Matthieu 12. Ces passages concernent la défaite publique, générale et répétée de Satan et ses démons par Jésus-Christ. De nombreux lecteurs et théologiens se sont posés beaucoup de questions au sujet de la vraie nature de ce péché. En lisant ces versets vous-mêmes (ci-dessous), gardez à l'esprit qu'une partie du but du ministère publique de Jésus était de confronter, directement, l'obscurité par la lumière de la vérité dans un conflit publique du bien parfait contre le mal total. Le seul être dans l'univers qui soit plus puissant que le Malin, est Dieu lui-même. Il est le avec suffisamment de pouvoir de lier Satan lui-même et le déposséder avec force.

Marc 3:22-30 affirme,

"Et les scribes qui étaient descendus de Jerusalem dirent, 'Il a Béelzébul; c'est par le prince des démons qu'il chasse des démons.' …'En vérité, je [Jésus] vous le dit, tous les péchés seront pardonnés aux fils des hommes, ainsi que les blasphèmesqu'ils auront proférés; mais quiconque blasphème contre le Saint-Esprit n'obtiendra jamais le pardon: il est coupable d'un péché éternel.' C'est parce qu'ils disaient, 'Un esprit impur est en lui'" (Louis Segond, accentuation ajoutée / Note: Les Pharisiens ont fait la même accusation Matt 9:34.).

En Matthieu 12:31-32, Jésus dit aux Pharisiens,

"C'est pourquoi je vous dis: Tout péché et tout blasphème seront pardonnés aux hommes, mais le blasphème contre l'Esprit ne sera pas pardonné. Quiconque parlera contre le Fils de l'homme, il lui sera pardonné, mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pas pardonné, ni dans ce siècle, ni dans le siècle à venir" (Louis Segond, accentuation ajoutée).

Quel est le contexte de ces affirmations, et quel est précisément le péché décrit?

Pharisees.
Pharisiens
Les Pharisiens avaient observé Jésus-Christ depuis longtemps et savaient qu'il était sans péché. Ils l'avaient observé accomplir de puissants miracles indiscutables qui étaient, c'est le moins qu'on puisse dire, des preuves manifestes de la puissance donnée par Dieu. Ces miracles impresionnants ont été accordés gratuitement dans un élan de générosité et d'amour afin de libérer les gens des souffrances évidentes et de l'oppression d'un mal terrible.

Cependant, les Pharisiens avaient tellement déterminé de refuser d'accepter Jésus comme Messie qu'ils ont rejeté la vérité évidente devant leurs yeux et, d'une manière perverse, l'ont tordue afin d'influencer les foules. Ils ont publiquement crédité l'être le plus mauvais de l'univers avec ces miracles précieux et saints. Autrement dit, ils ont appelé l'Esprit saint et précieux de Dieu, l'esprit vil de Satan. Ils ont, en effet, accusé Jésus-Christ de sorcellerie; celui qui travaille main dans la main avec Satan. Non seulement ces accusations sont-elles ahurissantes, elles sont extrêmement sérieuse, et totalement absurdes. Comme Jésus réplique immédiatement,

"Comment Satan peut-il chasser Satan? Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut subsister; et si une maison est divisée contre elle-même, cette maison ne peut subsister. Si donc Satan se soulève contre lui-même, il est divisé et ne peut subsister, c'en est fini de lui. Personne ne peut entrer dans la maison d'un homme fort et piller ses biens, sans avoir auparavant lié cet homme fort; alors il pillera sa maison" (Marc 3:23-27; voir aussi Luc 11:14-23).

Notez que…

"Jésus ne nie pas l'existence d'autres exorcistes ici. [Voir: Matthieu 7:22-23] …Les exorcistes invoquaient souvent un esprit supérieur afin d'éliminer un esprit inférieur. …Mais une retraite démoniaque qui ne fait qu'attirer l'attention sur un autre serviteur de Satan ne serait une retraite stratégique; mais une telle activité hypothétique contraste totalement avec avec l'activité d'exorcisme étendu des masses que Jésus entreprend, ce qui indique clairement une défaite de Satan [Matthieu 12:29; 4:24; 8:16; Marc 1:34, 39; 5:12, 15; Luc 9:1] …la parabole qui décrit l'immobilisation d'un propriétaire protecteur signifie que Jésus avait vaincu Satan et pouvait ainsi le déposséder de ses possessions--libérer les possédés démoniaques" [Craig S. Keener, The IVP Bible Background Commentary, New Testament (Downers Grove, Illinois: InterVarsity Press, 1993), pp. 143, 80.].

L'auteur Le docteur Henry Morris clarifie avec perspicacité la vraie nature du péché des Pharisiens:

Pharisee.
"Le péché impardonnable de parler contre le Saint-Esprit a été interprété de différentes manières, mais le vrai sens ne peut pas contradire d'autres passages de l'Ecriture. Il est absoluement clair que le seul péché impardonnable est le rejet permanent Christ (Jean 3:18; 3:36). Ainsi, parler contre le Saint Esprit est l'équivalent à rejecter Christ avec une telle finalité que toute repentance future est impossible. 'Mon esprit ne va pas lutter indéfiniment avec les hommes,' dit Dieu il y a fort longtemps (Genèse 6:3 (la Semeur)). …Dans le context de ce passage particulier (Matthieu 12:22-32), Jésus avait accompli un grand miracle de création, qui comportait à la fois la guérison et l'exorcisme d'un démon, mais les Pharisiens ont rejeté ce témoignage clair du Saint-Esprit. Au lieu de cela, ils ont attribué ses pouvoirs à Satan, manifestant ainsi une attitude de résistance permanente à l'Esprit, et à la nature divine et salvatrice de l'Evangile de Christ" [Henry M. Morris, The Defender's Study Bible (Iowa Falls, Iowa: World Bible Publishers, 1995), accentuation ajoutée.].

Quelle est la différence entre les deux sortes de blasphème décrites dans Matthieu 12? Pourquoi le sacrifice de Christ est-il inefficace pour expier le péché de blasphème contre le Saint-Esprit?

Le théologien chrétien respecté, le docteur F.F. Bruce écrit,

"…Parler contre le Fils de l'homme pourrait venir d'une incapacité de le reconnaître pour qui il est vraiment. Ainsi Paul se rappelle comment, avant sa conversion, il pensait que c'était de son devoir de s'opposer au nom de Jésus de Nazareth. Mais si, ayant été éclairé sur la route de Damas, il avait délibérément fermé ses yeux à cette révélation et s'était rébellé contre l'aiguillon qui le poussait vers la vraie voie, alors il aurait péché contre le Saint-Esprit.

Le Saint-Esprit persuade les hommes et leur donne le pouvoir d'accepter Christ et profiter des bénéfices salvatrices de l'évangile [Jean 16:8; 1 Corinthiens 2:12-14; Actes 7:51], mais si quelqu'un refuse de se soumettre aux impulsions gracieuses de l'Esprit, préferant appeler le bien, mal et le mal, bien alors comment l'évangile peut-il le sauver? Le refus délibéré de la grâce de Dieu et le seul péché qui, par sa propre nature, soit irrémédiable" [F.F. Bruce, Answers to Questions (Grand Rapids, Michigan: Zondervan Publishing House, 1973), pp. 46-47.].

"Quiconque rejette l'influence et la conviction du Saint-Esprit et refuse de se repentir ne sera pardonné, 'ni dans ce monde, ni dans le monde à venir' (Matthieu 12:32)" [Ray Comfort, “The Unpardonable Sin,” The Evidence Bible (Gainesville, Florida: Bridge-Logo Publishers, 2001).].

"Jésus considère ainsi le blasphème contre l'Esprit comme le rejet de manière permanente de son identité (Matthieu 12:18) telle qu'elle est manifestée par les oeuvres de l'Esprit (12:28)--c'est alors le pire des péchés" [Craig S. Keener, The IVP Bible Background Commentary, New Testament (Downers Grove, Illinois: InterVarsity Press, 1993), p. 80.].

Jesus performs a miracle in Capernaum.
La situation était semblable dans la ville biblique de Capernaüm, où Jésus-Christ accomplit un nombre extraordinaire de miracles et enseigna beaucoup de leçons publiques importantes. En fin de compte, la plupart des habitants de Capernaüm resta non repentant. Tout comme les Pharisiens, ils rejetaient constamment le ministère de conviction du Saint-Esprit qui témoignaient de la vraie identité de Jésus-Christ, leur Messie.

Ils se sont détournée de la lumière abondante que Dieu leur avait généreusement accordée, et choisirent de rester éternellement dans leur incrédulité. Ils ont obstinément refusé d'écouter tout ce que le Saint Esprit leur disait. Comme les Pharisiens, ils ont choisi un aveuglement qu'ils se sont imposés. Pour cette raison, Dieu les a sévèrement jugé. "On demandera beaucoup à qui l'on a beaucoup donné…" (Luc 12:48). Ainsi, en compagnie de deux villes proches Chorazin and Bethsaïda, Capernaüm reçut un avertissement très solennel de Jésus, "Au jour du jugement, le pays de Sodome sera traité moins rigoureusement que toi" (Matt. 11:21-24).

Comment quelqu'un peut-il savoir si oui ou non il a commis "le péché impardonnable?"

Le chercheur biblique Larry Richards observe,

"Cette allusion à un péché impardonnable a troublé beaucoup de personnes sans cause. Ceux qui se demandent s'ils ont fait quelque chose pour lequel Jésus ne leur pardonnera pas manifestent une attitude très différente comparée aux Pharisiens, qui refusaient d'accepter même les preuves les plus évidentes que Jésus était le Fils de Dieu. La personne qui rejette le message de l'Esprit au sujet de Jésus ne sera pas pardonnée. Toute personne qui cherche le pardon de Jésus n'a certainement pas commis le péché impardonnable" [Larry Richards, 735 Baffling Bible Questions Answered (Grand Rapids, Michigan: Fleming H. Revell, 1993), pp. 241-242.].

Les érudits Morris et Clark ajoutent:

"Des gens profondément troublés par leur conscience craignent souvent qu'ils ont trop péché pour que Dieu les pardonne. D'autres, dominés par une attitude charnelle et calculatrice, espèrent pouvoir pécher jusqu'au bout, puis venir à Christ afin d'éviter les conséquences. Ainsi, avec des motivations radicalement différentes, les deux se demandent 'Est-il possible de pécher au-delà du point de pouvoir être sauvé?'

La capacité de Dieu de sauver n'est pas limitée par le degré de péché humain. En réalité, chaque personne, avant d'accepter Jésus-Christ comme Sauveur, est en rébellion totale contre Dieu, même si le péché ne se manifeste pas avec la même intensité chez chaque individu. L' Apôtre Jean enseignait aux chrétiens,

'Si quelqu'un a péché , nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. Il est lui-même victime expiatoire (satisfaction) pour nos péches, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier' (1 Jean 2:1-2).

La Bible est remplie d'exemples de gens qui ont reçu le pardon pour toutes sortes de péché, car 'la main du Seigneur n'est pas devenue trop courte pour sauver' (Esaïe 59:1). La grâce illimitée de Dieu a poussé Paul à s'écrier, 'Là où le péché s'est amplifié, la grâce a surabondé' (Romains 5:20). Et le témoignage personnel de Paul montre que le dessein rédempteur de Dieu et sa puissance n'étaient pas limités par le péché de l'homme, rassurant ainsi ceux qui craignaient qu'ils avaient commis trop de péchés pour être sauvés (1 Timothée 1:15-16).

Si la capacité de Dieu est sans limites, la Bible montre clairement qu'il existe certaines conditions sous lesquelles il ne pardonnera pas. Par exemple, Dieu ne sauvera pas ceux qui négligent ou méprisent le sacrifice de Christ dans une tentative de trouver une autre plan de salut.

continuons volontairement à pécher après avoir appris à connaître la vérité, il n'y a plus de sacrifice qui puisse enlever les péchés' (Hébreux 10:26).

High priest.
Cet avertissement concerne ceux qui 'foulent aux pieds le Fils de Dieu' et profanent le sang de l'alliance (Hébreux 10:29). Dieu le Père a designé le sacrifice de son Fils comme seul moyen de salut et ne l'accordera pas à ceux qui le cherchent par tout autre moyen.

Le lettre aux Romains contient l'enseignement le plus dense au sujet du salut dans l'ensemble du Nouveau Testament, et commence avec un panorama du péché humain. Ceux qui ont rejeté la révélation de Dieu de lui-même et ont adoré des idoles à la place ont été abandonnés par Dieu à des actions encore plus impures (Romains 1:22-24). Ceux qui adoré l'homme à la place de Dieu ont également reçu une punition de sévérité semblable: 'c'est pourquoi Dieu les a livrés à l'impureté,' le résultat en a été l'immoralité galopante et l'homosexualité (Romains 1:26-27).

'Comme ils n'ont pas jugé bon d'avoir la connaissance de Dieu, Dieu les a livrés à une mentalitée réprouvée, pour commettre des choses indignes ' (Romains 1:28).

Nous arrivons à plusieurs conclusions à partir de ces avertissements.

  • Tout d'abord, Dieu punit activement le péché non confessé non seulement après la mort du pécheur en question, mais également pendant sa vie.

  • Egalement, la dégradation morale est une punition de Dieu sur ceux qui ferment volontairement leur esprit à la lumière.

  • De plus, quand Dieu abandonne quelqu'un à une intellignece déréglée, la sensibilité au péché de cette personne est anasthésiée et ses chances de se repentir ainsi diminuées.

  • Malgré cela, Dieu ne viole pas la liberté humaine, contraignant l'homme à pécher puis le punissant pour l'acte commis. Plutôt, l'homme dans cet état accueille le vice encore plus extrême et l'embrasse activement: 'ils ont perdu tout sentiment de honte; ils se sont livrés au dérèglement, pour commettre toute espèce d'impureté jointe à la cupidité' (Ephésiens 4:19).

    Par conséquent, Les Ecritures affirment à la fois que le Pharaoh s'est endurci le coeur contre Dieu, et que Dieu lui endurcit le coeur (Exode 8:32; 9:12).

Le Saint-Esprit convainc les gens de leur péché et les attire au Sauveur (Jean 16:8-11; 3:5-6). Mais, au moins une fois dans l'histoire, Dieu a puni l'iniquité en retirant son Esprit. Avant le déluge mondial, Dieu dit, 'Mon Esprit ne va pas lutter indéfiniment avec les hommes,' puis il désigna une période de 120 années pendant lesquelles les hommes pourraient se repentir (Genèse 6:3). Au lieu de se repentir, l'homme profita de la patience de Dieu pour continuer à pécher, et seuls Noé et sa famille ont été épargnés.

Dieu a également déclaré qu'il ne pardonnera pas le blasphème contre le Saint-Esprit (Matthieu 12:31).

Si notre conscience nous trouble au point que nous nous sentons trop coupables pour que Dieu nous pardonne, nous avons l'assurance de la Parole de Dieu que le pardon est possible. Le fait même que nous nous sentons troublés par notre péché nous montre que le Saint-Esprit ne nous a pas abandonné et que Dieu ne nous a pas abandonné à une intelligence dérèglée.

Le vrai danger se présente, cependant, quand on peut continuellement violer la loi de Dieu sans jamais ressentir le moindre remors à cause de cette rébellion. L'avertissement biblique devrait servir d'alarme et réveiller l'insouciant spirituel de son auto-satisfaction:"

"Il est terrible de tomber dans les mains du Dieu vivant" (Hébreux 10:31).

"Cherchez l'Eternel pendant qu'il se trouve; invoquez-le, tandis qu'il est près. Que le méchant abandonne sa voie, et l'homme de rien ses pensées; qu'il retourne à l'Eternel qui aura compassion de lui , à notre Dieu qui pardonne abondamment" (Esaïe 55:6-7).

[Henry M. Morris and Martin E. Clark, The Bible Has the Answer, Revised and Expanded (Green Forest, Arkansas: Master Books, 1976), pp. 244-246, accentuation ajoutée.]

George Standison et son équipe ajoute encore,

" A cette exception près [le péché impardonnable], il n'y a rien dans la catégorie d'offenses humaines qui soit hors de portée du pardon divin. 'Même si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige.' est la promesse ancienne donnée par Dieu aux hommes; 's'ils sont rouges comme l'écarlate, ils deviendront comme de la laine' [Esaïe 1:18].

Il ne pas interpréter ce verset, cependant, comme un encouragement à pécher, mais plutôt comme une incitation à la repentance. Si le pécheur se repent vraiment, implorant le pardon de Dieu au nom de Jésus; s'il l'accepte comme Sauveur et cherche, avec l'aide divine, à vivre une vie chrétienne désormais, non seulement il sera pardonné, mais Dieu l'empêchera de retomber dans le péché. Voilà l'enseignement de l'Evangile, et nous le voyons dans de nombreux cas aujourd'hui. Nous pourrions citer beaucoup de témoignages partout de grands pécheurs qui ont abandonné leur mauvaises voies qui qui vivent désormais la vie nouvelle, soutenus par la puissance divine.

'Il y a une largeur dans la miséricorde de Dieu
Comme la largeur de la mer.'

Nous avons la promesse formelle du Sauveur, 'Je ne jetterai pas dehors celui qui vient à moi' [Jean 6:37]. Il n'y a pas de punition pour les péchés qui ont été pardonnés. 'Jésus a tout payé'" [Bible Answers for 1000 Difficult Questions (Iowa Falls: World Bible Publishers)].

Si vous, cher lecteur, vous ne vous êtes pas encore repentis de vos péchés et n'avez pas encore demandé au Seigneur Jésus-Christ de vous pardonner et vous accorder le salut que seul son sacrifice expiatoire peut offrir, nous vous encourageons de le faire immédiatement. C'est la décision la plus sage que vous puissiez prendre!

Worried woman.

Un chrétien peut-il commettre "le péché impardonnable?"

Les éminences grises de l'interprétation biblique affirment que non. Voici pourquoi.

"Si nous refusons d'accepter le témoignage que le Saint-Esprit nous donne, si nous rejetons sa conviction de notre péché, et n'acceptons jamais la vérité, nous ne viendrons jamais à Christ pour le salut. En Christ, tous nos péchés sont pardonnés. Il va de soi donc, qu'aucun chrétien peut commettre le péché impardonnable. Seule une an personne qui refuse de venir à Christ, pour recevoir une vie nouvelle, mourra dans ses péchés" [Freedom in Christ (Knoxville, Tennessee: FICM.org, 2002).].

"…une fois que vous acceptez Jésus, cette part ie-là de l'oeuvre du Saint Esprit est complète, ainsi vous ne pouvez pas blasphémer son oeuvre. Naturellement, il continue à travailler en vous, et vous pouvez être têtu et lui résister en tant que chrétien, mais vous ne pouvez pas le blasphémer. Vivre de manière non productive, charnelle et non spirituelle, c'est possible. Mais commettre le péché impardonnable? Ce n'est vraiment pas possible pour le véritable chrétien. Rappelez-vous ce que dit Paul: [Darrin Yeager (DYeager.org, 2002).]

"Il n'y a donc plus aucune condamnation pour ceux qui sont en Christ Jésus…" (Romains 8:1).

Un vrai chrétien ne peut pas commettre un péché pour lequel il n'y a pas de pardon. Nous sommes protégés par la puissance de Dieu (1 Pierre 1:5). Même si nous pouvons certes attrister le Saint-Esprit, il nous scelle quand même pour le jour de la rédemption (Ephésiens 4:30). L'Apôtre Paul était confiant "que celui qui a commencé en vous une oeuvre bonne, en poursuivra l'achèvement jusqu'au jour de Jésus-Christ" (Philippiens 1:6).

Il faut garder à l'esprit ,cependant, qui si quelqu'un qui se dit chrétien agit envers le Saint-Esprit et Jésus-Christ d'une manière semblable que les Pharisiens, malgré le témoignage puissant du Saint-Esprit et l'exposition abondante à la vérité de la Parole de Dieu, nous pouvons douter très fort qu'une telle personne vienne un jour au salut. Mais seul Dieu le sait vraiment. L'évidence indique clairement un coeur non renouvelé.

"…car on connaît l'arbre à son fruit. …Car c'est de l'abondance du coeur que la bouche parle" (Matthieu 12:33-34).

Pour plus d'information, voir ChristianAnswers.Net pour les sujets suivants:

Jésus-Christ est-il la réponse à vos questions? Découvrez comment vous pouvez recevoir le pardon éternel de Dieu et passer l'éternité au ciel
L'Histoire de Dieu Apprenez le dessein de Dieu et les évènements clefs de l'histoire, de la Genèsa à l'éternité, en ordre chronologiquer (de belles illustrations, plus récit audio (en anglais) par l'acteur Dean Jones)

en anglais:

[ Si cette information vous a aidé, veuillez considérer dans la prière un don afin d'aider à payer les dépenses encourues pour vous aider, vous et votre famille, à affermir votre foi! Les dons sont déductibles dans certains pays. ]

Author: Paul S. Taylor, Films for Christ.

Traduction: Colin Howells

Web page Copyright © 2002, 2005, 2006, Films for Christ, Tous Droits Réservés - exceptés comme notés sur la page jointe “Usage and Copyright” page qui accorde aux utilisateurs ChristianAnswers.Net des droits larges pour employer cette page dans leur foyer, dans leur témoignage personnel, dans des églises et des écoles.

ChristianAnswers.Net
Christian Answers Network
PO Box 1167
Marysville WA 98270-1167 USA         Soumettez vos Questions


ChristianAnswers.Net
CAN Home
Shortcuts
Christian Answers Network HOMEPAGE and DIRECTORY
Go to index page