Quoi de neuf?

Comment un Dieu d’amour peut-il envoyer quelqu’un en Enfer?


Voyez cette page en: anglais (english), hollandais

Copyrighted, Films for Christ.

Une des questions classiques posées est la suivante: Comment un Dieu d’amour peut-il envoyer des gens en Enfer? Bien, il y a plusieurs réponses à cela.

La première, bien sûr, c’est que Dieu n’envoie personne en Enfer. C’est vous qui décidez d’y aller. Dieu a fait tout ce qu’il a pu pour vous empêcher d’aller en Enfer tout en vous laissant votre libre arbitre et non un robot. C’est ainsi qu’il nous a créé – selon son image, lui ressemblant, avec le pouvoir de dire « oui » ou « non », le pouvoir de rejeter notre propre Créateur, et, bien sûr, d’assumer les conséquences de notre choix.

Across the road to Hell he has placed the cross of Christ.

D’une certaine manière nous pouvons dire que Dieu n’envoie personne en Enfer, tout simplement parce qu’en face de l’Enfer il a placé la croix du Christ. Il y a également les prières des parents, des pasteurs et des animateurs d’écoles de dimanche, plus toutes les autres circonstances que Dieu fait venir dans notre vie afin de nous empêcher de continuer sur notre voie égoïste et nous conduire au Sauveur. Nous devons éviter tout cela pour nous rendre, nous-mêmes, en Enfer.

Parfois vous entendrez dire, « Jamais Dieu enverrez ses enfants en Enfer. »C’est vrai, Dieu n’envoie pas ses enfants en Enfer parce que, lorsque nous sommes ses enfants, nous appartenons à la famille de Dieu. Nous sommes nés de nouveau et une partie de notre salut inclut la délivrance du jugement. Nous ne sommes pas tous des enfants de Dieu, seuls ceux qui ont mis leur foi en Jésus-Christ le sont.

Un Dieu d’amour, peut-il envoyer quelqu’un en Enfer? Vous pourriez poser une autre question toute aussi intelligente. Dieu permet-il la maladie dans le monde ? Dieu permet-il des cachots et des prisons pour certaines personnes ? Dieu permet-il la peine capitale dans certaines circonstances ? Dieu permet-il au péché de briser des foyers et des cœurs ? Dieu permet-il la guerre ? Toutes ces choses sont des conséquences le l’entrée du péché dans le monde, et, dans certains cas, le résultat directe de la rébellion humaine, de l’avarice, de l’orgueil, de l’égoïsme et de la soif du pouvoir qui utilise les gens uniquement comme  moyen d’avancer.

Tout ceci est le fruit dévastateur du péché. C’est le péché qui provoque la souffrance dans le monde, nous ne pouvons pas le nier. Et le plus grand péché de tous, c’est de rejeter le Seigneur Jésus-Christ comme Sauveur.

Nous avons notre catalogue de péchés. Nous avons le viol, l’inceste et le meurtre ; nous les avons mis dans des catégories et leur avons attribué une classification – mais aucun (ou même tous mis ensemble pour former un tout) s’approche du péché de rejeter Jésus-Christ de votre vie. Jésus, a-t-il dit, « J’enverrai le Saint Esprit pour convaincre le monde de péché parce que les gens dérobent des banques » - ou, « parce qu’il ne croit pas en moi » ?

Photo copyrighted. Courtesy of Films for Christ.

C’est de la folie de croire que nous pouvons bafouer Jésus-Christ sans en payer le prix. Des idées illogiques envahissent l’esprit des gens dans ce domaine. Nous nous attendons à assumer des conséquences dans des domaines beaucoup moins graves. La vie est ainsi faite.

Vous sautez d’une tour élevé ; la gravité s’occupera de vous. Vous pourriez répéter, « Dieu est amour » pendant la descente, mais vous finirez quand même écrabouillé en bas ! Vous transgressez la loi de gravité, et elle vous brise ! Vous pouvez aimer votre bambin, mais s’il met son doigt dans une flamme ou sur une plaque électrique, il va se brûler !

Le feu brûle. La gravité tue. L’eau noie. Et pouvez répéter, « Dieu est amour, Dieu est amour, Dieu est amour, » à n’en plus finir, mais l’eau continuera à noyer des gens, le feu continuera à brûler, et la gravité continuera à tuer, et le péché continuera à vous damner peu importe le nombre de fois qu’on parle d’un Dieu d’amour.

Dieu a établi la vie ainsi. Il a établi des règles. Il a fixé des lois par lesquelles nous devons vivre. Et si nous transgressons ces lois, elles nous brisent et nous subissons les conséquences.

C.S. Lewis photo

Je crois honnêtement que les damnés ont, d’une certaine manière, réussi dans leur entreprise, à être des rebelles jusqu’au bout ; que les portes de l’enfer sont fermées à clef de l’intérieur!

Tous ceux qui se trouvent en Enfer, l’ont choisi. Sans ce choix personnel il ne pourrait y avoir de l’Enfer. Personne qui désire la joie sincèrement et constamment ne passera à côté de ce qu’elle cherche. Ceux qui cherchent, trouveront, et ceux qui frappent, la porte s’ouvrira. Et vous-même, dans un moment sombre, pourrez, même à contre cœur, l’embrasser. Vous pourrez revenir sur votre décision et vous en sortir. Mais viendra peut-être le jour où vous ne pourrez plus le faire. Puis, vous n’existerez plus pour critiquer ce saut d’humeur…
   —extrait du livre « The Problem of Pain » et « The Great Divorce », de C.S. Lewis (1898-1963), inclus dans « The Quotable Lewis », ©1989 Tyndale

Chuck Colson photo D’une certaine manière, le concept de l’enfer donne un sens à nos vies. Il affirme que les choix moraux que nous faisons chaque jour ont une signification éternelle, que notre comportement a des conséquences qui durent jusqu’à dans l’éternité et que Dieu lui-même prend nos choix au sérieux.

La doctrine de l’enfer n’est pas simplement un vestige poussiéreux du Moyen Age. Elle a des conséquences sociales significatives. Sans une conviction de justice ultime, le sens d’obligation morale de l’individu disparaît, et les liens sociaux se trouvent brisés.

Ces considérations ne constituent pas la raison la plus importante pour croire en enfer bien sûr. Jésus a constamment averti que si nous nous détournons de Dieu pendant cette vie, nous nous trouverons séparés de lui pendant toute l’éternité.

Et pourtant, même si « le salaire du péché, c’est la mort », Paul affirme également que « le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle par Jésus-Christ notre Seigneur. » (Romains 6:23). Tant que le souffle reste, il n’est jamais trop tard pour nous tourner vers Dieu dans la repentance, et lorsque nous lui demandons pardon, Dieu l’accorde bien volontiers.
   —extrait de ‘Réponses aux Questions de Vos Enfants, de Chuck Colson, ©2000 Prison Fellowship Ministries.

Dave Hunt photo

Nous pouvons être assures que personne ne souffrira en enfer qui aurait pu être gagné au Christ pendant cette vie. Dieu ne laisse aucune pierre non retournée afin de sauver tous ceux qui répondraient à la conviction et aux invitations du Saint Esprit.

En ce qui concerne le destin éternel [des damnés], il ne pourrait être autrement. La mort n’est pas la fin de l’existence mais la continuation de l’être éternel que Dieu a gracieusement accordé à l’humanité – mais qui est devenue une séparation pénible de Dieu et de tout le reste dans l’obscurité totale et dans la solitude.
   —extrait de « In Defense of the Faith », par Dave Hunt, ©1996 Harvest House Publishers

La Bible nous affirme que Dieu a preparé l’enfer pour le diable et pour ses sbires (Mathieu 25:41), c’est-à-dire, «  qu’il ne désire que personne ne périsse mais que tous parviennent à la repentance. » (II Pierre3 3:9), et il a tout ce qui est possible afin de nous sauver de cet endroit plus que terrible. Pourtant, au bout du compte, Dieu ne violera ni n’annulera le choix délibéré de ceux qui, volontairement et délibérément lui tournent le dos.
   —Daryl E. Witmer de AIIA Institute

Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne soit pas perdu mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour condamner le monde, mais pour sauver le monde par Lui. Celui qui croit au Fils n’est pas condamné ; mais celui qui ne croit pas est déjà condamné, parce qu’il n’a pas cru au Fils unique de Dieu. Voici comment la condamnation se manifeste : la lumière est venu dans le monde, mais les hommes préfèrent l’obscurité à la lumière, parce qu’ils agissent mal. »
   —Jésus-Christ, Jean 3:16-19, La Bible en Français Courant mise à jour © Société biblique française, 2004

Questions analogues

  • Il y a-t-il un vrai endroit qui s’appelle « Enfer »? Réponse
  • Pourquoi a-t-on créé l’Enfer? Réponse
  • Y a-t-il des gens en Enfer aujourd’hui? Réponse
  • Y aura-t-il un feu littéral en Enfer ? Réponse
  • Qu’est-ce que vous devriez être prêt à faire pour éviter l’Enfer? Réponse
  • Comment un Dieu d’amour peut-il envoyer quelqu’un en Enfer? Réponse
  • Pourquoi Dieu permet-t-il aux innocents de souffrir? Réponse
  • Et si je ne crois à l’Enfer? Réponse
  • Comment savez-vous que la Bible est vraie? Réponse
  • Dieu ressent-il notre douleur? Réponse
  • La Bonne Nouvelle – Comment être sauvé de l’Enfer. Réponse
  • Quel est le destin éternel d’un enfant qui meurt? Réponse
  • Quelqu’un de sauvé, peut-il perdre son salut? Réponse
Paradise or Pain? Why is the world the way it is?
Si Dieu sait tout, s’il est tout puissant et amour, créerait-il vraiment un monde comme le nôtre? Réponse

[ Si cette information vous a aidé, veuillez considérer dans la prière un don afin d'aider à payer les dépenses encourues pour vous aider, vous et votre famille, à affermir votre foi! Les dons sont déductibles dans certains pays. ]

Auteur: Dr. Bruce W. Dunn de Grace Communications. Citations fournies par Daryl E. Witmer de l'AIIA Institute.

Traduit par Colin Howells

Texte copyright © 1999, Grace Communications, Tous Droits Réservés. Des exemplaires de la brochure « Hell: Fact or Fiction » sont disponibles .

Click here. Is Jesus Christ the answer?

ChristianAnswers.Net
Christian Answers Network
PO Box 1167
Marysville WA 98270-1167
USA        

Go to index page ChristianAnswers.Net
CAN Home
Shortcuts
Christian Answers Network HOMEPAGE et REPERTOIRE